Un chantier dans la cuisine

Touillette, n. fem. Instrument en platisque indispensable, servant à remuer les cafés ou thés de machines industrielles. Version moderne de la petite cuillère en argent. Supertouillette, n. fem. Héroïne aux supers pouvoirs, sauvant sa cuisine du mieu

 
Recettes salées
Recettes sucrées
Généalogie culinaire
Boulangerie
Petits pots
Ballades gourmandes
 

lundi 22 octobre

Poule au pot, au riz, et à l'estragon

J'ai fait un mix de plusieurs recettes: poule au pot, poule au riz, et tout ça en utilisant un simple poulet!
Ça donne une assiette monochrome, blanche, digne des soirées les plus hypes!

C'est une recette qui prends du temps, qui nécessite d'être un peu derrière, 3 contenants, des ustensiles, bref une recette du dimanche.

DSCF5840

Pour 4 à 5 (voire 6) personnes:

1 poulet
2 verres de riz
un bouquet garni (j'ai juste mis du thym et du laurier)
3 branches d'estragon
2 oignons
25 cl de crème soja
2 jaunes d'oeufs
parmesan
sel, poivre

On commence par farcir le poulet avec ce que l'on veut. Pour la peine, j'y ai mis de l'estragon et du thym.

Puis on place la bête dans une cocotte (1er récipient), on la recouvre d'eau, on balance là dedans le bouquet garnis, 1 branche d'estragon, et les deux oignons (épluchés). On laisse cuire à feu doux pendant 1 heure.

Une fois la bête cuite et biscuite, on réserve l'équivalent de 6 verres de bouillon que l'on filtre, et l'on émince du mieux que l'on peut l'un des deux oignons qui a cuit dans le bouillon.
Par ailleurs, on fait chauffer de l'huile dans une casserole (2ème récipient), et on y fait "rôtir" les grains de riz, jusqu'à ce qu'ils soient transparents.
Puis on y ajoute une loupe de bouillon que nous venons de réserver, et l'oignon émincé.
On surveille.
Quand le riz a absorbé tout le bouillon, on en rajoute une louche, on surveille, etc. Jusqu'à avoir rajouté les 6 verres réservés. On ajoute alors le parmesan.
Quand le riz est presque cuit (à Louche - 3 de la fin), on attaque la sauce à l'estragon:

Dans une casserole (3ème récipient), on fouette la crème avec 1 loupe de bouillon filtré. On fait réduire à feux doux, en remuant régulièrement (de toutes façons, on est déjà devant les fourneaux en train de surveiller le riz, donc on peut bien faire ça!)
La crème doit devenir onctueuse.
On retire alors du feu, on ajoute les deux jaunes d'oeufs, et les feuilles de la troisième branche d'estragon.

On laisse infuser la sauce, le temps que le riz cuise, on rallume le feu sous la cocotte pour réchauffer le poulet, si il s'est refroidi.

Quand tout est prêt, on "découpe" le poulet (qui se déchire tout seul), et l'on sert dans les assiettes, accompagné du riz, et recouvert de sauce.

DSCF5841

Verdict: très très bon. Rien à changer, rien à redire, juste déguster.

Posté par Supertouillette à 11:05 - A - Le Salé - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires

    tout ce que j'aime !

    Posté par matylda, lundi 22 octobre à 12:44
  • Hummm ça me rappelle le plat que faisait ma mamie, ça me fait tout drôle! J'ai l'impression d'avoir l'odeur dans le nez. Merci beaucoup je la garde précieusement!

    Posté par Eol, lundi 22 octobre à 21:27
  • et tu sais farcir un poulet ??!!! bravo, chapeau bas !

    je ne me risque qu'à toucher une escalope surgelée...

    Posté par vanessa, jeudi 25 octobre à 16:24

Poster un commentaire










Blogs à Croquer

annuaire cuisine

Tournemain - recettes en image

Recettes de cuisine

Concours Blog-Tribu