Un chantier dans la cuisine

Touillette, n. fem. Instrument en platisque indispensable, servant à remuer les cafés ou thés de machines industrielles. Version moderne de la petite cuillère en argent. Supertouillette, n. fem. Héroïne aux supers pouvoirs, sauvant sa cuisine du mieu

 
Recettes salées
Recettes sucrées
Généalogie culinaire
Boulangerie
Petits pots
Ballades gourmandes
 

vendredi 16 novembre

Désosser un poulet à cru: séquence gore digne d'un film d'horreur!

Âmes sensibles, je vous aurais prévenu!   
Pourtant, c'est vrai: je vis dans un monde de bisounours!   
Mais ça n'empêche pas l'horreur d'arriver jusque chez moi.

Le plus grave, c'est que c'est moi qui ai voulu. L'homme, comme d'habitude, a accepté de rentrer dans mes délires, un peu à contre coeur cette fois ci, il faut bien l'avouer!

Mais pourquoi?   
Parce que!!!!   
Parce que moi, j'aime la peau croustillante du poulet rôti.   
Mais j'aime le blanc.   
Et en général, c'est soit une peau bien croustillante et un blanc sec, soit un blanc bien juteux, mais une peau pas croustillante.

Il fallait faire quelque chose!

 

100_6013 

On commence par s'armer de courage, parce que ce n'est pas tous les jours que l'on désosse un poulet à cru. A chaud, pas de soucis, c'est assez simple. Mais à cru...

   

100_6016 

On découpe le long de la colonne vertébrale (oui, on perd un peu de chair, mais on va pas chipoter non plus!)

 

100_6019

 

100_6020    

Une fois que cela est fait, on se dit que c'est facile finalement. Mais... On n'a pas encore tout vu! Parce que maintenant, faut enlever la cage thoracique. Et que nous y sommes arrivés qu'en cassant violemment les os... A l'aide d'un bon ciseau, on a découpé les côtes. Puis avec le couteau, nous avons enlevé le reste de la carcasse.

Au final (avant que ça se complique vraiment), on obtient ça:

 

100_6023

 

Bon, mais il reste les cuisses, et les ailes. Compromis, les ailes, on les coupe sur la moitié. De toutes façons, il n'y a rien à bouffer dessus, alors pourquoi s'embêter. Ensuite, on se débrouille comme on peut pour enlever l'os. Faut juste être patient et ne pas être impressionné...   
On fait pareil avec les cuisses, et on obtient ça:

 

100_6024

 

100_6025

 

Oui, c'est particulièrement dégouttant à regarder. Et encore, ce n'est qu'une photo! Je vous raconte pas la tête que ça avait en vrai

 

100_6026

 

Pour la suite, j'ai choisi de couper la "chose" en deux, de tartiner de boursin cuisine échalotes ciboulette avant de les replier. Ca donne une sorte de chausson de poulet.

J'ai cuit mes "choses" dans une cocotte avec des pommes de terre et des oignons.

J'ai servi ça avec des champignons de paris au boursin cuisine.

 

100_6028

 

100_6029

 

Verdict: Génial! La peau croustille super, le blanc est ultra moelleux. Expérience réussie!
Mais l'Homme a dit qu'il ne referait pas ça tous les jours! Et comme je compte le garder encore un peu...

 

 
Mots clés Technorati : 

Posté par Supertouillette à 11:29 - A - Le Salé - Commentaires [11] - Permalien [#]

Commentaires

    Vais montrer ça à mon homme ! Il évitera de faire de la bouillie de poulet la prochaine fois !

    Posté par Zoé, vendredi 16 novembre à 11:45
  • Bravo ! Ce serait plus chouette en live avec grosse crise de fou rire mais je prends déjà tes conseils (et si tu as le couteau qui avec...)

    Posté par Tiuscha, vendredi 16 novembre à 12:32
  • Alors, il faut que tu t'y mettes toi, pas évident. En tout cas, tu sembles avoir bien été récompensée des efforts fournis pour supporter un tel carnage, au dessus de mes forces par ailleurs.

    Posté par Eglantine, vendredi 16 novembre à 12:52
  • Bravo!! voilà un post utile, merci

    Posté par gourmandemodeste, vendredi 16 novembre à 13:50
  • AAAHHHH ! Jamais fait, j'avoue :p

    J'ai la chance d'avoir un boucher euh ... Super compétent dans son domaine, autant en profiter mdr

    Posté par Eryn, vendredi 16 novembre à 14:01
  • J'imaginr trop ton Homme dans cette galère... Et comme je ne veux pas me fâcher avec le mien, je goûterai chez toi....

    Posté par luckydoth, vendredi 16 novembre à 14:20
  • Ouahouuu bravo !!! Quelle leçon

    Posté par Flo, vendredi 16 novembre à 14:50
  • Et bien moi je fais, sans l'homme !!!!!tout y passe pintade, perdreaux, lapin, pigeons, c'est un travail de patience !!!!et attention aux petits doigts !

    Posté par michette, vendredi 16 novembre à 14:57
  • Sympa les explications!

    Posté par Mélanie, lundi 19 novembre à 03:23
  • Je suis pas si courageuse pour le faire...

    Posté par Nathalie, lundi 19 novembre à 16:08
  • bienvenue au monde des gourmends

    bonsoir tout le monde en ce qui cancerne mon avis il faut avoir beaucoup de patience pour desosser un poulet mais a la fin sa sera un savoureux plat pour les gourmends(es)alors nesitez pas a l'esseyez bonne chance a tous

    Posté par SONIA, mercredi 17 septembre à 00:28

Poster un commentaire










Blogs à Croquer

annuaire cuisine

Tournemain - recettes en image

Recettes de cuisine

Concours Blog-Tribu